^Retour en haut du page
  • PRASAC-CEMAC

    PÔLE REGIONAL DE RECHERCE APPLIQUEE AU DEVELOPPEMENT DES SYSTEMES AGRICOLES D'AFRIQUE CENTRALE (PRASAC)

  • PRASAC-CEMAC

    PRASAC EST UNE INSTITUTION SPECIALISEE DE L'UEAC-CEMAC.

  • PRASAC-CEMAC

    PÔLE REGIONAL DE RECHERCE APPLIQUEE AU DEVELOPPEMENT DES SYSTEMES AGRICOLES D'AFRIQUE CENTRALE (PRASAC)

Un réseau des institutions de recherche agricole en Afrique Centrale

Nous avons 64 invités et aucun membre en ligne

PRASAC

LOGO

LOGO

 

 

 

 

DIRECTION GENERALE DU PRASAC
 
PROJET MANIOC (n°DCI-FOOD/2010/252-886)

 

CD ROM PRASAC

 

 

 

 

Newsletter

Pour recevoir notre newsletter veillez vous inscrire

Connexion

Thèses sur les savanes Ce Cdrom rassemble 17 thèses soutenues entre 2002 et 2011, dont les recherches de terrain ont été réalisées en zone de savanes d’Afrique centrale (Cameroun, république Centrafricaine et Tchad). Elles concernent diverses disciplines (zootechnie, pastoralisme, économie, sociologie, géographie) et abordent des questions relatives au développement agricole et rural de cette gestion : gestion des espaces et des ressources naturelles, développement des filières d’élevage, relation agriculture-élevage, gestion de la fertilité des sols, agro physiologie du cotonnier, stratégies d’adaptation des exploitations agricoles et organisation des filières.
Les mille et une photos figurant sur ce cédérom ont été prises dans le cadre du PRASAC par les chercheurs suivants : A. Dairou, a. Teyssier, B. Faye, B. Mathieu, Ch. Bois, C. Cerdan, D. Chavatte, Délégation Nationale Prasac Cameroun, E. Vall, D. Chavatte, G. Duteurtre, G. Magrin, H. Guibert, J.Y. Jamin, J.P. Olina, L. Seiny Boukar, M. Cathala, M. Havard, M. Theze, Netoyo, R. Kuln, R. Pourtier, T. Vicao, Stagiaires Gr Engref Les photos sont classées par grands thèmes : Paysages, Aménagements, Villages, Villes, Végétation, Animaux, Cultures, Pêche, Portraits, Outils, Pratiques, Transport, Transformation, Laboratoires, Formations, Expérimentation...t ut labore et dolore magna aliqua.
Colloque 2002 Dans les savanes Africaines, l'environnement de la production agricole évolue fortement : monde
Colloque 2009 L’objectif du colloque « Savanes africaines en développement : innover pour durer » est de présenter un état des travaux de recherche-développement conduits dans les zones de savanes d’Afrique subsaharienne, en rapport avec les mutations actuelles et de préparer l’avenir de ces zones. Des échanges qui furent riches au cours de ce colloque, il apparaît des progrès dans la qualité et les résultats des recherches effectuées par les équipes d’Afrique centrale depuis le colloque de 2002.
La gouvernance institutionnelle du PRASAC au niveau régional comprend : un Conseil d’Administration, un Conseil scientifique, une Direction générale. Au niveau national, il y a le Comité Recherche Développement (Comité R/D) et la Délégation nationale. Les chercheurs, organisés en réseaux et équipe thématiques de recherche, sont issues des institutions nationales de recherche agricole, des Universités et d’autres entités nationales.
Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipisicing elit, sed do eiusmod tempor incididunt ut labore et dolore magna aliqua.
Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipisicing elit, sed do eiusmod tempor incididunt ut labore et dolore magna aliqua.

GABON

Continent Afrique
Zone Afrique centrale

République du Gabon

 

 

Le Gabon ou la République gabonaise, est un pays situé en Afrique centrale, traversé par l'équateur, frontalier à l'est, au sud-est et au sud de la République du Congo, au nord-ouest de la Guinée équatoriale et au nord du Cameroun. Ancienne colonie française, le Gabon est indépendant depuis 1960. La forêt dense couvre plus des trois quarts de la superficie du pays (267 667 km²). Sa capitale est Libreville.

Le Gabon s’étend sur deux zones géographiques distinctes : le tiers occidental du pays est une région de basses terres bordant 885 km de côtes ; les deux tiers restants occupent le bassin sédimentaire de l’Ogooué. Le fleuve, né au Congo, coule parallèlement à l’équateur, pour se jeter dans l’Atlantique à Port-Gentil. Il sépare les monts de Cristal, s’élevant au nord-ouest à 900 m d’altitude, des monts Du Chaillu, culminant au sud à 972 m (mont Iboundji). Les monts de Cristal se prolongent par les crêtes du Mayombe. Le nord-est du territoire se caractérise par des plaines et des collines. L’Ogooué, navigable jusqu’à N’Djolé, à l’entrée de la plaine, reçoit de nombreux cours d’eau qui prennent leur source dans les massifs gabonais. Son climat est de type équatorial, chaud et humide, avec une alternance de saisons sèches et de saisons des pluies au cours de l'année. On distingue deux saisons humides (février-mai, grande saison des pluies et septembre-décembre, petite saison des pluies) et deux saisons sèches (mai-septembre, grande saison sèche et décembre-janvier, petite saison sèche). Les températures moyennes sont comprises entre 21 °C au sud-ouest du pays (Port-Gentil, Lambaréné, Mouila, Tchibanga, Mayumba) et 27 °C sur la côte et à l'intérieur du pays54. Les extrêmes vont de 18 °C à 36 °C55. Les précipitations varient de 1 500 mm au nord-est et dans les régions de savane à 3 300 mm au nord-ouest et au sud-ouest56. Le taux d'humidité atmosphérique est en moyenne de 85 %, il peut atteindre 100 % en saison des pluies57.

Les hydrocarbures représentent près de 50 % du PIB, 60 % des recettes fiscales et 80 % des exportations91. Shell Gabon et Total Gabon assurent 60 % de la production92. La ville de Port-Gentil et ses environs (Cap Lopez) concentrent la majeure partie des activités pétrolières (raffinage, oléoduc, terminal pétrolier)93.

L'agriculture gabonaise est peu développée, l'essentiel de la production agricole est vivrière. Le secteur agricole représente, en 2007, 3,5 % du PIB101. Il existe une filière cacao-café héritée de la période coloniale ; elle est en déclin constant depuis les années 1970102. La production de caoutchouc s'est stabilisée depuis le milieu des années 1990 mais le niveau de production est très faible (l'ordre de grandeur est de 1 à 20) par rapport aux principaux producteurs103. L'élevage est, quant à lui, essentiellement « villageois », commercialisé sur place104. Enfin le potentiel halieutique du Gabon est élevé, mais sous-exploité ; les Gabonais sont les plus gros consommateurs de poisson par habitant de la sous-région et la pêche ne couvre qu'un tiers des besoins105,106.

 

 

Copyright © 2013. Prasac-cemac  Rights Reserved.

Plan du site Nos adresses

IRAD, Cameroun >> Site web ICRA, République Centrafricaine
DGRST, Congo CICTE, Guinée Equatoriale CIRAD et IRD, France >> Site web CIRAD | Site web IRD
CENAREST, Gabon >> Site web CICTE, Guinée équatoriale
ITRAD et LRVZ, Tchad Université de Leyde, Pays-bas >> Site web

Centre Africain de Recherches sur Bananiers et Plantains ,une initiative sous l'égide du CORAF et de la CEMAC

 

Le PRASAC, une initiative sous l'égide du CORAF et de la CEMACCopyright©PRASAC. Tous droits réservés.

Ce site web est la propriété du Pôle Régional de Recherche Appliquée au Développement des Systèmes Agricoles d'Afrique Centrale (PRASAC)
prasac-cemac.org, Copyright © 2008 PRASAC - Tous droits réservés
Webmaster : DAOUD Borgoto Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.
Webdesigner : TAZOUN TELECOMS